Chroniques·Livres

The Generations, tome 1 : Alive : une atmosphère oppressante menée d’une main de maître !

Publié sous la houlette des éditions Lumen, « Alive » est un livre qui a suscité ma curiosité dès sa sortie. Tout d’abord parce que les éditions Lumen sortent pas mal de pépites en ce moment, comme par exemple « The Book of Ivy » et sa suite, « Let the storm fall », « The Scorpion Rules » ou encore  « The Memory Book » il n’y a pas longtemps. Ensuite le teaser et le résumé du livre vendaient du rêve !

J’ouvre les yeux dans le noir. Le noir total. J’entends ma propre respiration, mais rien d’autre. Je soulève la tête – elle bute sur une surface solide, qui ne bouge pas d’un pouce. Il y a un mur juste devant mon visage. Non, pas un mur… un couvercle. »
Em se réveille dans les ténèbres, seule, entravée dans un espace confiné qui ressemble à un sarcophage. Elle sait que c’est le jour de son anniversaire mais… c’est tout. Elle ne se rappelle ni son nom, ni ce qu’elle a fait la veille, ni le visage de ses parents. Elle n’y comprend absolument rien. Lorsqu’elle parvient, à force de volonté, à se libérer de ce piège, elle découvre, autour d’elle, onze autres cercueils, dont certains occupants sont encore en vie. Une initiale et un nom de famille sont gravés sur chaque sarcophage.
La jeune fille prend la tête du petit groupe d’adolescents – qui pensent tous avoir douze ans, mais qui en paraissent plutôt dix-sept – et découvre un labyrinthe de couloirs poussiéreux, constellés par endroits d’ossements. Se trouvent-ils sous terre ? Y a-t-il d’autres survivants ? Comment trouver eau et nourriture ? Et surtout : qui sont-ils, quels sont ces étranges symboles qui marquent leur front, comment se sont-ils donc retrouvés là ?

Avec  ce thriller fantastique, on plonge directement dans une atmosphère angoissante et glauque. C’est vraiment très bien fait et on ressent bien toute la peur qui étouffe, qui oppresse les personnages !

Notre point de vue est celui d’Em, personnage assez ambiguë, très lunatique mais obstinée et intelligente ; on est plongé dans ses états d’âmes, et je peux vous dire qu’elle est un peu spéciale comme fille, voire même carrément flippante ; elle passe de la violence au calme sans transition (bon c’est dû à l’intrigue mais quand même) !

La particularité d’Em, et de tous les autres, c’est qu’elle se réveille dans le corps d’une fille de 17 ans alors que mentalement elle ne se rappelle pas avoir dépassé les 12. On a donc affaire à des gamins dans des corps d’adultes… Et pour moi, ça n’est pas passé. Je n’ai pas trouvé ça très crédible puisque tous, sauf à quelques moments, agissent comme des adultes, surtout Em, le personnage principal ; vu qu’on a accès à ses pensées, on voit bien qu’une gamine ne cogiterait pas comme ça ! Tout ça pour dire que, non, je n’y ai pas cru.

Mais l’intrigue tient la route, malgré ce « détail » ! Et cette intrigue est époustouflante ! Je n’en dirai pas plus, vu que l’auteur laisse un petit mot à la fin du livre pour qu’on évite les spoils, même les plus infimes ! Toujours est-il qu’on baigne dans le suspense : on découvre les alentours en même temps que les personnages – et certaines pièces sont vraiment affreuses –, leur amnésie est tellement frustrante parce qu’on a aucune information et surtout parce qu’on ne sait pas où ils sont, ni pourquoi ils sont là !  Ce roman m’a énormément fait penser au Labyrinthe de Dashner pour le coup !

Et comme le Labyrinthe, les révélations ne m’ont pas satisfaite. Je les attendais vraiment mais ce qui m’a agacé c’est qu’elles sont tombées comme un cheveu sur la soupe ! On ne savait rien la minute d’avant puis PAF ! Des révélations coup sur coup ! On regretterait presque d’avoir reçu autant d’informations…

En résumé, malgré quelques défauts, « Alive » est génialissime, j’ai été conquise ! Scott Sigler a un talent fou pour nous décrire cette lutte de pouvoir qui aiguillonne les personnages, pour nous titiller l’esprit avec tous les mystères qu’il occulte mais surtout pour nous peindre l’atmosphère glaçante qui règne dans l’endroit où ils sont enfermés ! En résumé, j’en attends vraiment beaucoup du tome 2 (qui sort le 15 septembre 2016) ! En espérant qu’il soit plus poussé et tout aussi bien 🙂 !

alive infos

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? 
N’hésitez pas à me laisser votre ressenti en commentaire; 
puis à aimer/partager si vous avez apprécié ma chronique 🙂 !

 

6 réflexions au sujet de « The Generations, tome 1 : Alive : une atmosphère oppressante menée d’une main de maître ! »

    1. Merci beaucoup, ça me fait très plaisir 🙂
      Oui on peut passer au delà de ses défauts et le lire d’une traite sans problème 🙂 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *