Chroniques·Livres

Royal Saga, tome 1 : de la peur à la surprise !

Je ne sais pas si vous vous souvenez mais j’avais mis ce livre dans ma wishlist de mai et j’avais précisé à ce moment-là que je l’y avais mis seulement pour sa couverture assez classe. Le résumé de ce roman était classique, vu et revu, surtout pour quelqu’un qui a lu des tonnes et des tonnes de romances. Et donc pour moi ce livre ne valait pas la peine d’être lu.

Clara Bishop est une femme moderne. Brillante jeune diplômée, introvertie et échaudée par un passé amoureux catastrophique, elle est bien décidée à faire de sa carrière un succès. Elle accepte un jour de suivre sa colocataire à une réception huppée à laquelle participe tout le gotha et rencontre un bel et mystérieux inconnu au charme ravageur au détour d’un couloir. Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’elle découvre quelques jours plus tard à la une de tous les journaux à scandale une mauvaise photo floue de leur furtif baiser. Elle a embrassé le Prince héritier Alexander de Cambridge et il veut la revoir… Prince d’accord mais surtout bad boy ! Pas prince charmant pour deux sous. Il contrôle, il exige. Il est dangereux. Et elle n’arrive pas à lui dire non… Tous les deux ont des secrets qui pourraient les déchirer ou les conduire à se rapprocher, mais les paparazzi emmêlent tout. Elle doit décider jusqu’où elle est prête à aller… pour le roi et pour le pays. Entre secrets et scandales, une relation explosive naît de leurs étreintes passionnées mais le sort et la presse s’acharnent et tous deux luttent autant contre leurs démons que leurs familles pour arriver à s’aimer.

Et pourtant ! Je me suis laissée tenter… par son succès. Je me suis rendue compte que de nombreuses personnes parlaient en bien de ce livre et que du coup je devrais aussi passer à la casserole. Je voulais voir ce qui plaisait autant et franchement j’ai été surprise !

On est loin de la romance clichée du bad boy et de la nunuche carpette sans caractère – ce que je déteste. L’héroïne s’affirme, elle est bourrée de défauts mais elle les assume sans retour en arrière. Bon certes, elle tombe vite dans les bras du gars, avec seulement un baiser en plus, mais tout ne peut pas être parfait 😉 Le héros quant à lui est magnifique, riche, charmant et sait ce qu’il veut etc. etc. Cliché ? Non parce que lui aussi n’est pas en reste niveau défauts : possessif, autoritaire, plein de failles émotionnelles mais surtout doté de la pire famille d’Angleterre, j’ai nommé : la famille royale ! Ce gars n’est pas sans rappeler Christian de « Cinquante nuances de Grey » mais ce ne sont que des références (SM mentionné mais pas appliqué, entre autres).

A partir de là, Clara tombe dans la spirale des paparazzis, des secrets dévoilés et de la campagne menée par la famille royale pour l’éloigner de son héritier. On voit d’ailleurs apparaître à ce moment-là un personnage secondaire qui m’a beaucoup fait rire : Peeper. C’est même elle qui fait avancer l’histoire vers le milieu du livre et qui rajoute du « piment » dans le couple, qui commençait à s’enliser selon moi. Elle est machiavélique, méchante et drôlement intéressante – on en sait pas plus sur elle que le rôle dans lequel est cantonnée mais pourquoi pas un spin-off centré sur ce personnage ! On pourrait également mentionner Edward, le frère d’Alexander, plein de surprises…

Arrivé vers la fin de ce livre, vous vous dites que malgré des points positifs – ceux cités ci-dessus – cette romance reste basique; mais c’est sans compter la fin ! J’ai été tellement surprise, elle était tellement pas attendue par mon esprit que j’ai beugué au moins dix minutes dessus ! J’ai adoré l’héroïne pour sa force de caractère à ce moment précis de la romance. Ça promet un second tome du tonnerre !

En résumé, cette romance n’est pas si originale que ça : un couple opposé dans leur caractère et dans leur mode de vie qui doit surmonter de nombreux obstacles pour être heureux; des livres dans ce genre, on en lit des tonnes. Pourtant, Geneva Lee nous dresse, avec une écriture assez crue, le portrait de personnages loin d’être parfaits malgré les apparences; les personnages secondaires ne sont pas en reste et rajoutent même une densité nouvelle à l’histoire; elle nous plonge également dans un monde assez original pour être notifié  : la cour royale de l’Angleterre. Ajoutez à cela une fin qui m’a scotchée et à laquelle je ne m’attendais pas du tout et cette romance devient une très bonne surprise ! :royal_saga_1_infos

Fatima.

2 réflexions au sujet de « Royal Saga, tome 1 : de la peur à la surprise ! »

  1. J’essaie de lire des romances pour me tenir un peu au courant mais je trouve le genre trop cliché, j’aime qu’il y ait un univers autour.
    Gros bisous à toi et à plus sur nos blogs respectifs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *