Chroniques·Livres

Renaissance, livre 1 : à perfectionner mais prometteur.

Gracieusement offert par l’auteur, Faë Storm, je me suis lancée dans ce premier tome avec enthousiasme. La fantasy ça me connait et j’avais hâte de voir ce qu’allait donner “Renaissance”. 

Les Terres Bleues,
Une déesse exilée,
Les Sombres sont libérés,
Une quête de sang et de pouvoir,
Suivez Elinora, jeune fille farouche en compagnie du chevalier Inathïen doté d’étranges pouvoirs, et vous découvrirez le secret de la Grande Prophétie par delà les cimes des Quatre Vents, berceau de la civilisation Nüthilienne.”

A la fin de ce premier livre je me suis retrouvée assez perdue. En effet, tout se mélange dans ce livre : la vie d’Inathïen, celle d’Elinora, celles d’autres personnages, les légendes et les prophéties. Cela aurait pu marcher et être un peu plus cohérent si la découpe et l’enchaînement des passages correspondants avait été bien faits; malheureusement j’en suis ressortie complètement déboussolée. Notamment à cause du tout début du livre : la scène décrite n’est plus jamais évoquée dans la suite; à aucun moment on ne nous donne l’explication de ce passage. J’imagine que l’auteur explicitera cet extrait dans les prochains épisodes mais on ne peut pas faire plus déconcertant lorsque l’on commence un roman.

Néanmoins, cet effet négatif est un peu contrebalancé par une intrigue qui a l’air assez intéressante et qui donne envie de découvrir l’histoire dans son ensemble. De toute façon, à partir du moment où il y a une prophétie un peu originale, moi je suis partante ! Et c’est le cas pour ce premier livre. Bon on en sait pas beaucoup plus au début qu’à la fin, vu que ce n’est que le premier tome, mais Faë Storm pose les bases d’une romance d’heroic fantasy qui promet, le tout avec un style simple mais accrocheur. Après pour ce qui est des personnages, je ne peux pas vous en dire plus; on ne les voit apparaître vraiment tous que sur le tard et on dispose de très peu d’informations. Ma préférence pour le moment va aux “méchants” qui ont l’air vraiment maléfiques et mauvais ! oui, je suis pro-méchants, je l’avoue. Le peuple elfique de l’auteur n’est d’ailleurs pas sans me rappeler celui du “Seigneur des Anneaux” : la race qui ne se mélange pas au commun des mortels; une histoire d’amour entre une humaine et un elfe, le caractère hautain et tout-puissant de ce peuple, etc.

En résumé, Faë Storm nous livre ici un premier tome introductif qui promet une histoire de fantasy somme toute originale. Avec un style simple et accrocheur, l’auteur nous fait rentrer facilement dans son univers, mêlant légendes, prophéties, elfes, humains et autres créatures. Attention néanmoins au manque de clarté du découpage narratif de l’histoire qui prête à confusion et qui nous laisse frustré et déboussolé. Je me lancerai malgré tout dans la suite qui fait miroiter une aventure passionnante !

Si vous aussi, vous souhaitez découvrir l’univers de Faë Storm, n’hésitez pas à vous procurer ce premier livre (sur les sites marchands que l’on connait tous, notamment la Fnac) et à soutenir l’auteur, car oui, je le répète encore et toujours, mais les auteurs auto-édités n’ont que vous pour les faire connaître ! Retrouvez également Faë Storm sur facebook 🙂 !

renaissance_infos

Fatima.

6 réflexions au sujet de « Renaissance, livre 1 : à perfectionner mais prometteur. »

  1. Autant j’aime beaucoup les petites maisons et les auto-édités, autant j’appréhende toujours le travail éditorial et là, vu tes commentaires il en manque un peu. Je pense que je passerai mon tour mais merci pour la découverte !

    1. J’étais vraiment ressortie désorientée de cette lecture cet été, malgré une intrigue prometteuse. Mais bon c’est vrai que ca peut en rebuter certains si c’est mal coordonné ^^’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *