Chroniques·Livres

Le Mystérieux cercle Benedict (tome 1) : d’énigmes en énigmes !

Bonsoir !

Une nouvelle chronique sur un livre très mystérieux…

annonce

Dès les premières pages du roman, on tombe sur cette étrange annonce en même temps que Reynard Muldoon – Reynie – un des personnages principaux de l’histoire.

Énigmatique comme début de roman n’est-ce pas !?

Cet étonnement et cette excitation est la patte de ce roman jeunesse ! J’ai ressenti ces sentiments durant tout le livre, et pour cause on nous offre sur un plateau – à nous et aux enfants –  des tonnes d’énigmes et de devinettes. Personnellement, je suis une quiche pour ça, je n’ai aucune logique et les maths c’est pas encore ça… 😀 ; donc quand Reynie (on a que son point de vue lors de la phase de recrutement et des tests) résolvait les énigmes, je restais comme deux ronds de flan devant tant de jugeote et d’intelligence ! On apprend le morse, c’est pour vous dire ! Et on l’apprend en même temps que les protagonistes dans la deuxième partie du livre lorsqu’ils infiltrent la Pension ! Une petite phrase en morse figure sur la quatrième de couverture… à vous de jouer ! – c’est l’heure du DU-DU-DU-DUEL !! – comprenne qui pourra la référence 😀 . On baigne dans une atmosphère ludique grâce à un auteur qui distille le suspense jusqu’au dernier chapitre. On peut dire que cette aventure est une aventure policière mais à échelle enfantine 🙂 !

Bon l’intrigue ne casse pas trois pattes à un canard hein : donner la voix à quatre enfants qui ont pour mission d’infiltrer une pension et d’arrêter le savant fou qui la dirige et qui veut contrôler le monde. MAIS …

résumé mysterieux cercle

… Ce n’est pas ça qui a fait que j’ai adoré ce roman. En effet, l’auteur nous fait le portrait d’enfants plein de doutes et de peur et qui doivent s’allier, se faire confiance et surtout surmonter leurs différences pour sauver le monde. Tout repose sur les petites épaules fragiles de nos quatre héros ! Chaque personnage est particulier avec ses différences et ses qualités et participe à la réussite du plan de Mr Benedict, atteint de narcolepsie (il s’endort sans pouvoir s’en empêcher) mais néanmoins cerveau de la bande !

Reynie est un gosse très intelligent mais incompris et persécuté par ses petits camarades de l’orphelinat. Georges (Sticky) Washington est chauve et a une mémoire infaillible et mais cela s’accompagne de tics, d’une timidité maladive et d’un manque de confiance en soi. Vient ensuite Kate Wetherall, acrobate – elle vient d’un cirque – très maligne et sûre d’elle et qui se trimbale toujours avec un seau rouge plein de brick-à-brack utile. C’est la petite rigolote du groupe; j’ai tellement ri au passage où elle demande qu’on la surnomme 😀 Et on finit avec le personnage le plus intriguant de ce roman jeunesse : Constance Contraire ! On ne sait d’elle que ce qu’elle veut bien en dire : très petite, très indépendante et très grincheuse, elle adore composer des poèmes dans lesquels elle se plaint (je trouve son prénom assez drôle, au vue de son esprit de contestation) ! On peut ne pas l’aimer bien sur mais elle est tellement hors-normes comme personnage qu’on s’attache quand même. D’autant plus que même à la fin du premier tome de cette aventure, on en sait pas plus sur son histoire personnelle ni sur comment elle s’est retrouvée aux épreuves ! On a juste droit à une révélation qui choque ! J’aurais jamais, mais alors jamais deviné 😮 !
Leur point commun, c’est qu’il semble tous seul au monde, avec chacun une histoire personnelle difficile à partager.

les enfants

En lisant ce livre, on se rend compte que l’auteur nous fait partager deux, trois vérités sur le monde qui nous entoure et ses problèmes. Trenton Lee Stewart met en place chaque personnage de ce petit groupe, en mettant l’accent sur ce qui les rend différents pour ensuite mieux retourner le truc et en faire une force. On sait tous que les enfants sont cruels entre eux, d’une violence sans pareille – de mots et d’actes – quand ils se retrouvent face à la différence. Et ce livre nous apprend (et apprend par la même occasion aux enfants qui le lisent) que l’on doit s’accepter tel que l’on est, pour en faire une force face à l’adversité. Et ça c’est beau ! 

L’autre vrai message que l’auteur essaye de faire passer aux enfants est ceci : exercer votre esprit critique ! Dans ce roman, le savant fou, Mr Curtain, contrôle l’esprit des gens en passant par la télévision; personne ne se rend compte de la manipulation sauf ceux très attachés à la vérité (Mr Benedict et les quatre enfants entre autres). Ça fait peut-être cliché de rendre la télé responsable de tous les maux mais là n’est pas vraiment la question, on insiste plus ici sur le fait que la  liberté s’acquière quand on réfléchit et que l’on pense par soi-même !  

Pour finir, en lisant ce premier opus, j’ai beaucoup pensé aux Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire, une série jeunesse que j’adore en treize tomes où Violette, Klaus et Prunille, dotés chacun de talents particuliers doivent faire face à une série de malheurs et échapper au Comte Olaf qui en veut à leur fortune. Moins noir et moins pessimiste, « Le Mystérieux cercle Benedict » rassemble quand même quelques traits communs aux romans de Lemony Snicket, et personnellement ce n’est pas pour me déplaire ! 🙂

Pour résumer, ce livre ludique sous forme d’enquête policière est à mettre aux mains des petits comme des grands ! Car malgré le fait qu’il soit destiné à des lecteurs de 9/10 ans, l’écriture et les thèmes abordés sont loin d’être enfantins : la liberté de penser et l’esprit critique sont ce qu’il y a de plus important et la tyrannie du Mal ha ha perd lorsque l’on accepte les différences, qu’on surmonte ses problèmes et qu’on se serre les coudes. Toute cette réflexion est portée par des personnages atypiques mais assez « facile d’accès » pour qu’on puisse se glisser dans leurs baskets et tirer les leçons qu’ils tirent au fur et à mesure des affrontements et des doutes qui les assaillent.

Face à ce début prometteur, je lirai très certainement la suite, qui se compose de deux tomes et d’une préquelle, qui raconte l’histoire de Mr Benedict enfant. Bizarrement, en lisant la fin, je me suis dit que l’auteur aurait très bien pu s’arrêter là… Mais bon, ça ne gâche pas mon plaisir ! J’ai hâte 🙂 !

Note : COUP DE CŒUR 

Note passe miroir

Jetez également un coup d’œil à l’excellent site de l’auteur, Trenton Lee Stewart, qui est très bien fait et essayez de trouver la réponse aux énigmes 😉

N’hésitez pas à commenter pour me donner votre avis et à aimer/partager ma chronique si elle vous a plu – que ce soit sur Facebook ou ici-même 🙂
Bonne lecture,

Fatima.

 

 

2 réflexions au sujet de « Le Mystérieux cercle Benedict (tome 1) : d’énigmes en énigmes ! »

  1. Yu-Gi-Oh !!! 😉
    ta chronique me donne bien envie de tenter le coup ! J’aime beaucoup les livres qui font participer le lecteur façon transmedia, donc les énigmes et le morse ça me botte. Et puis le reste de ta chronique est hyper enthousiaste. Je vais retenir le titre, et voir si je le trouve à ma bibli ^^
    merci pour la découverte
    ~Kara

    1. Salut !
      T’as trouvé ma « petite énigme » 😉 oui j’adore Yu-Gi-Oh ha ha !
      Oui tu dis ça à n’importe qui, que ce soit grands et petits, on s’y précipite rien que pour la curiosité (comment ça marche, comment l’utiliser etc.)
      C’est un très bon roman jeunesse, tu me donneras ton avis lorsque tu l’auras lu 🙂
      Bonne lecture~
      Fatima.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *