Chroniques·Livres

La Passe-miroir (1 & 2) : une série haletante !

Bonsoir !

J’ai la manie d’écrire tard le soir (mon cerveau tourne mieux peut-être ?); et si j’écris ce soir c’est pour vous présenter ce qui a été pour moi un véritable coup au cœur : les deux premiers tomes de la série La Passe-miroir ! Néanmoins, je ne parlerai que du tome 1 pour ne pas spoiler à ceux qui ne connaissent pas du tout cet univers.

Que dire de ce livre ? Et bien qu’il tient tout simplement du génie !

Je ne dis pas ça au hasard, ce livre fait presque l’unanimité sur la Toile et c’est tant mieux parce que cette auteur le mérite ! 🙂 Et ce, pour plusieurs raisons qui rejoindront les vôtres si vous avez lu le livre ou lorsque vous en aurez fini la lecture. Bon bien entendu, les goûts et les couleurs ne se mélangent pas, certaines personnes n’ont pas du tout aimé ce bouquin… je ne comprends pas.

résume passe miroir

Bref, commençons vraiment ! 

On entre dans ce monde au fil d’une plume fluide, sans anicroche; on se laisse porter, on dévore littérairement les pages en se laissant balancer par les émotions du personnage principal, Ophélie. J’ai lu les deux tomes en 2 jours presque sans pause, c’est pour vous dire (désolée mon chéri 🙂 ).

Parce que oui ! Cette écriture se met au service de personnages qui nous donnent des frissons tout le long de ce livre. Mon ressenti a été très fort : certains passages m’ont fait battre le cœur, m’ont fait monter le rouge aux joues et d’autres m’ont fait sourire ou m’ont mise en colère, comme si j’étais au diapason des personnages et ça, ça fait longtemps ! On a donc affaire à un livre qui est arrivé à me faire sortir de ma bulle protectrice de lectrice pour me laisser partager, non que dis-je, vivre Ophélie, vivre le Pôle et la cour du Clairdelune !

D’autant plus que ce monde est scotchant !  Certes l’action est concentrée sur deux « arches », Anima et le Pôle, mais cet univers est si époustouflant que cette concentration ne gêne personne. En effet, construit de A à Z, l’auteur a fait preuve d’une originalité de malade qui rend ce monde si authentique et si singulier. Les « arches », les esprits de famille de ces différentes arches, les objets qui s’animent, la cour du Clairdelune bon sang ! Une imagination sans borne qui lui faut à cette dame pour nous pondre un monde pareil ! A l’image d’Harry Potter et de madame J.K. Rowling; elle est restée dans les annales pour ça : elle a réussit à construire un monde impérissable, original et sans limite ! Christelle Dabos avec les deux premiers tomes de sa série est en passe de réussir le même prodige. Mais comme Rowling, elle dispose de plus !

Elle nous livre sur un plateau d’argent deux choses qui ont fait de ce livre le gagnant du prix Elbakin 2014 (et ça c’est pas rien je vous l’assure !) : une intrigue complexe et bien tissée ainsi que des personnages atypiques et attachants. 

Les personnages… je les ai adoré !! Intelligents, émouvants, droits dans leurs bottes – même dans l’immoralité – et dont le caractère est imprévisible et très surprenant, et je parle pour tous les personnages ! A commencer par mon préféré : Thorn, l’intendant du Clairdelune et le bâtard du clan des Dragons. Un homme compliqué, secret qui se dévoile sous le regard atterré d’Ophélie et sous le regard ému et attendri du lecteur parce que cet homme est trop mignon (surtout dans le tome 2 🙂 ). S’ensuit Ophélie, passe-miroir et liseuse d’Anima ! Une fille maladroite, qui s’en fiche du paraître et qui est juste gé-nia-le 😉 On doute un peu du personnage au début du roman, on la pense effacée, empotée et sans intelligence (comme Thorn quoi 😀 ) mais ça change au fur et à mesure des pages.
Tante Roseline, Bérénilde, Farouk, Archibald, Renard et j’en passe ! Je vais pas m’étaler mais dans ce roman, chaque personnage a une vie propre.

A ces anti-héros  – oui, oui, ils ont tous de gros défauts et n’ont pas tous la conscience très clean – s’ajoute une intrigue si compliquée qu’essayer de deviner la suite relève de l’impossible pour moi ! Et c’est rare ça aussi… On ne sait pas dans quoi les personnages sont pris, ce qu’ils vont faire : ils sont littéralement impénétrables. D’autant plus que si on ne fait pas attention, on manque certains détails qui par la suite se révélaient importants ! On va de surprise en surprise, de choc en choc (oui, j’ai été choqué ha ha) et progressivement, on nous dévoile un pan, mais seulement un pan, de ce que nous réserve l’auteur dans cette série; ça s’accentue dans le tome 2, si bien que j’attends le tome 3 avec fébrilité – je vais attendre longtemps vu que le dernier tome vient de sortir et que l’auteur est encore penchée dessus selon son site 🙁

Pour finir cette chronique assez longue qui reflète bien le bouleversement que ces deux livres ont provoqué en moi, j’aimerais faire remarquer (vous l’avez vu de vous même je pense) les références au Alice aux pays des merveilles de Lewis Caroll !
Avec tout d’abord Ophélie, la passe-miroir, semblable à Alice (à savoir que le tome 2 des aventures d’Alice s’appelle De l’autre côté du miroir, même si ce n’est pas la seule référence). Thorn, le lapin toujours pressé avec sa montre qu’il sort à tout bout de champ 🙂 L’esprit de famille Farouk qui est la Reine capricieuse, cruelle, enfantine et imprévisible de Caroll; et ses cartes sont la police blanche du Clairdelune ! N’oublions pas Archibald, le chat du Cheshire, avec son sourire qui n’atteint que rarement ses yeux. Et notons enfin le décor truffé d’illusions, de faux-semblants et de danger que nous propose Christelle Dabos et qui se rapproche de celui de Caroll.

Pour conclure et pour résumé – si vous n’avez pas envie de lire mon roman, ce que je comprendrais ha ha – je ne trouve aucun point négatif à ces deux romans géniaux ! Avec des personnages attachants, émouvants et intelligents, une intrigue si passionnante, si complexe et si bien tissée qu’on en voit pas le bout, ni même le début, à la fin du tome 2; et un monde original rarement vu en jeunesse, Christelle Dabos arrive à nous immerger dans son univers sans lassitude, nous faisant éprouver des sentiments forts et durables pendant les heures que nous passons à dévorer ses romans – parce que le 2 vaut le 1 je vous l’assure.
Je mettrais ces romans dans la pile des livres à conseiller systématiquement, dans celle des livres à lire de nouveau, encore et encore, et surtout dans celle des livres qui deviendront une légende, à hauteur de Harry Potter si l’auteur continue aussi bien sur sa lancée.

COUREZ L’ACHETER EN LIBRAIRIE !! J’espère vous avoir donné envie de lire ce bijou, à vous maintenant de me donner votre avis à la fin de votre lecture, pour voir si vous partager mon sentiment.

Note Note passe miroirPs :  Le nom de mon blog est une référence à la Passe-miroir 🙂
Vous avez vu les couvertures de dingue 😮 !!

Fatima.

6 réflexions au sujet de « La Passe-miroir (1 & 2) : une série haletante ! »

  1. Oh punaise, j’avais pas du tout calculé la référence à Alice ! O.O (la meuf qui débarque). J’ai été plutôt emballée par le premier, il faut que je mette la main sur le deuxième ! ^.^

    1. Salut ! Au moins j’aurais été utile 🙂 Mais comme je l’ai dit, Christelle Dabos nous donne tellement de détails, on se concentre sur plein de choses en même temps du coup on en rate quelques unes 😉
      Lis le vite, c’est vraiment un bijou ! 😮
      Merci pour ton commentaire,

      Fatima

  2. J’avais commencé ce roman mais je l’ai abandonné au bout d’une trentaine de pages tellement je m’ennuyais… mais peut-être que ce n’était tout simplement pas le bon moment, je réessaierais donc sans doute de le relire 🙂

    1. Salut ! 🙂 Il faut absolument que tu dépasses les 30 pages, ça devient palpitant qu’à partir du moment où elle part au Clairdelune 🙂 ! En tout cas j’espère que tu vas le relire ^^

  3. Merci pour cet article qui m’éclaire sur le fait que j’ai beaucoup aimé ce livre alors que je n’aime pas trop habituellement les livres fantastiques. Je suis une grande fan d’Alice au pays des merveilles et toutes ces références m’étaient passées par dessus la tête tellement j’ai été happée dans l’univers de Christelle Dabos. Pour moi ce livre est un chef d’oeuvre, j’ai beaucoup aimé le premier tome, je viens de finir le tome 2 (il faut que je rédige mon billet) et je crois que je l’ai aimé d’avantage. Un énormissime coup de coeur pour cette série dont j’ai hâte de lire la suite. Merci à toi pour ce beau billet qui lui rend hommage.

    1. Oui j’ai vu que tu aimais principalement les livres « feel-good ». Merci beaucoup pour tous tes gentils compliments, mais je n’ai rien fait, ces deux tomes sont juste géniaux on ne peut qu’en dire du bien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *