Chroniques·Livres

La fille de Brooklyn : une erreur de lecture

Je m’étais promis de ne jamais lire de Musso ou de Lévy, pas parce que j’ai un préjugé de lecture mais parce que j’en ai déjà lu des extraits et que je n’ai vraiment pas aimé ! Donc en lisant le résumé, j’étais tout étonnée : le résumé était intriguant au possible !

Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer.
L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :

« Si j’avais commis le pire, 
m’aimerais-tu malgré tout ? »

Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire.
Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
– C’est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot. Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu.
Et depuis, je la cherche.

Je me suis donc lancée dans mon tout premier Musso, dans le sens où celui-là j’allais le finir et peut-être même l’apprécier 🙂 !

Mais malheureusement, ce fut un désastre, et ce pour plusieurs raisons.

Dès le début du livre, nous sommes en présence d’un couple amoureux qui est prêt à se marier. Or le narrateur se questionne sans fondement sur sa future femme, son passé, sa famille de peur d’être trompé parce que ce n’est pas son premier mariage. Sa peur de la tromperie, et par là le début même du livre, ne repose sur aucun élément concret ! Le début du roman ne rime à rien ! D’autant plus qu’après on  apprend qu’il a divorcé de son ex-femme parce qu’elle préférait sa carrière plutôt que sa famille… c’est une divergence de point de vue pas une tromperie !

Il y a aussi l’enchaînement des éléments, c’est beaucoup trop rapide ! Généralement on se plaint tous, moi particulièrement, que l’action est trop lente, manque de peps etc. Mais là c’est tout le contraire, c’est beaucoup trop rapide pour être vrai ou au moins crédible. La dispute, la disparition, l’ami flic – comme par hasard – qui aide le narrateur, la découverte de l’argent, la double vie… et ça continue ! Faire tenir l’histoire, l’action et les rebondissements, sur trois jours c’est aller vite en besogne ! Et malheureusement cela m’a gâché ma lecture !

Malgré tout ça, je pensais que l’histoire avait quand même une certaine cohérence, d’où le fait que j’ai continué ma lecture au lieu de l’arrêter. Mais là aussi ça pêche : je n’y ai pas du tout cru ! Je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler votre lecture mais franchement la justification de tout ce tintouin et fin, excusez-moi, mais j’ai ri. C’était d’un ridicule sans nom, et puis l’auteur aurait pu clôturer son roman avec une fin satisfaisante mais non ! Il a fallu qu’il rajoute un dernier rebondissement pas crédible du tout… On est surpris par les révélations mais pas de manière positive, genre « ah c’était ça, n’importe quoi »

En parlant de l’auteur, mon dieu mais son écriture est une horreur ! Il a une écriture tellement bizarre qu’au début ça m’a bloqué ! Il enchaîne les juxtapositions de phrases comme si ça faisait un texte. Et puis son personnage est pire ! Pas dans l’écriture – parce que oui c’est un écrivain, quel hasard ! – mais dans le caractère, enfin plutôt dans ses pensées : il n’arrête pas de faire des citations inutiles à tout bout de champ, pour combler les trous peut-être ?; ou encore il enchaîne les phrases bidons typiques de l’écrivain–personnage sur la situation (« Ah moi je suis écrivain alors quand j’écris une intrigue je décide de ça et ça, ça doit être pareil dans la vraie vie mais bien sur ! »).

Enfin bref, pour finir, je dirais que ce roman est sensé être un polar mais que s’en est un mauvais. Faire tenir une intrigue aussi « dense » aurait nécessité plus que trois malheureux jours pour être crédible. Ajoutez à cela un personnage crispant au possible, des hasards au bonheur la chance qui font avancer l’histoire et une écriture franchement pas terrible ; et bien vous avez comme résultat « La fille de Brooklyn » de Musso. Je déconseille vivement.

La-fille-de-brooklyn-infos

Et vous qu’en avez-vous pensé ? 
N’hésitez pas à aimer/partager ! 

Fatima.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *