Chroniques·Livres

Gallaterra (2/3/4/5) : une évolution du tonnerre !

Je vous livre aujourd’hui la suite de mes impressions sur la série Gallaterra, série fantasy de mon partenaire Nutty Sheep ! Vous l’avez peut-être lu (ou pas) mais j’étais ressortie mitigée du premier épisode. Néanmoins la fin promettait une amélioration donc lorsque le deuxième épisode est sorti, je me suis lancée !

Et je ne regrette rien du tout ! Je suis vraiment contente d’avoir poursuivi ma lecture ; j’aurais raté une très bonne série fantasy J Car en effet, tout s’améliore, se perfectionne jusqu’à devenir une série qui vaut vraiment le coup.

Episode 2
Lorsqu’on escroque une tueuse professionnelle, sa détermination est encore plus à craindre que ses lames…

Episode 3
Maraé face à Vocorm,  une rencontre qui semble être le fruit du hasard. Les apparences sont parfois trompeuses.

Episode 4
Guider tout un peuple est un grand honneur, mais cela exige aussi de prendre des décisions difficiles…

Episode 5
Nos trois protagonistes font connaissance et se découvrent une destination commune. Jusqu’où les mènera cette entente ?

On découvre une intrigue passionnante, des personnages hauts en couleur, très différents les uns des autres, que l’on voit évoluer au fur et à mesure de leur entrée dans l’histoire. Certes on en sait encore peu sur ce fameux Quidjinn (sa fonction, ses pouvoirs etc.) mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, ça renforce le mystère. Sans parler du suspense qui plane sur le méchant de l’histoire ! Une partie de son histoire, son caractère, ses méthodes et sa méchanceté sont dévoilés grâce aux récits d’autres personnages et pourtant, il  n’a toujours pas fait son entrée dans la série – c’est perturbant 🙂

Ces personnages évoluent dans un monde qui nous est peu décrit, mais le peu que l’auteur a choisi de nous offrir permet déjà une immersion totale – que ce soit les descriptions de la taverne, du château ou encore de la forêt. Elles sont simples mais Bruno Demarbaix a la faculté de nous  faire rentrer dans le récit sans exagération, sans fioritures. D’autant plus que le format épisodique ne permet pas de s’appesantir sur le décor au détriment des personnages : une raison de plus pour saluer la réussite de l’auteur !

L’auteur a fait un autre choix tout aussi judicieux. En effet, il a fait le choix narratif de séparer les points de vue pour faire avancer le récit : chaque épisode fait apparaître un nouveau personnage, nous dévoilant le caractère et l’histoire – ou tout du moins une partie – de chacun (cette forme de narration évolue lors des rencontres). J’ai une préférence pour le Marboréen, j’adore son mode de communication, c’est fascinant ! J’ai vraiment adoré ce parti-pris. C’est très bien pensé de nous présenter les personnages ainsi, ce n’est pas redondant, fouillis  et cela donne une longueur d’avance au lecteur, qui en sait plus sur chacun, contrairement aux personnages – d’ailleurs gros suspense pour un fait sous-entendu qu’on découvre grâce à ce parti-pris et qui pourrait chambouler la cohésion du groupe, j’ai hâte ! Cette façon de faire convient très bien au format épisodique imposé par la maison.

En parlant de la maison, le boulot fait sur les couvertures est top ! Elles sont simplissimes mais extrêmement bien trouvées ! Et puis j’adore ce changement de couleur 🙂

En résumé, je ne regrette pas du tout d’avoir poursuivi ma lecture de cette série. L’auteur a opéré un changement décisif dans la présentation des personnages et du monde dans lequel ils évoluent, rendant cette histoire épisodique additive. L’intrigue a tellement évolué que si je pouvais, je dirai que le premier épisode n’a pas été écrit par le même auteur. Enfin, toujours est-il que Bruno Demarbaix distille le suspense comme un maître et nous balade, nous faisant lire à toute vitesse la suite des aventures de notre trio ! Je poursuivrai ma lecture des prochains épisodes et je vous invite à  découvrir Nutty Sheep, cette maison d’édition qui publie des textes qui valent vraiment le coup – niveau prix et histoire. Merci mille fois à Céline de m’avoir permis de découvrir cette série ! 🙂

gallaterra_infos_2

Fatima.

Une réflexion au sujet de « Gallaterra (2/3/4/5) : une évolution du tonnerre ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *