Chroniques·Livres

Celle qui a tous les dons : une énorme claque !

J’ai ce livre dans ma PAL depuis pas mal de temps et en essayant de la dépoussiérer un peu, j’ai choisi ce titre, tout en négligeant de lire le résumé. Je l’ai choisi pour son titre : « celle qui a tous les dons » et sa couverture qui m’intriguaient au plus haut point !

Lorsque j’ai commencé ma lecture, n’ayant pas lu le résumé, je m’attendais à de la fantasy jeunesse, comme une enfant avec des pouvoirs magiques, quelque chose dans ce genre-là. Or je me suis complètement trompée et je me suis retrouvée perdue car cela s’est révélé être tout sauf ça !

Tous les dons ne sont pas une bénédiction.

Chaque matin, Mélanie attend dans sa cellule qu’on l’emmène en cours. Quand on vient la chercher, le sergent Parks garde son arme braquée sur elle pendant que deux gardes la sanglent sur le fauteuil roulant. Elle dit en plaisantant qu’elle ne les mordra pas. Mais ça ne les fait pas rire.

Mélanie est une petite fille très particulière…

Vous l’aurez peut-être compris en lisant ce fameux résumé mais ce roman parle de zombies ! Je n’aime que moyennement tout ce qui a trait à ce genre de monstre, ça me laisse de marbre et je trouve ça assez lassant de voir ces trucs se traînasser par terre pour bouffer des gens… Toujours est-il qu’avec « Celle qui a tous les dons » on est très loin – très loin – de ce cliché stupide. J’ai pris une énorme claque avec ce roman ! Je ne m’y attendais pas du tout : ce livre est d’une telle originalité, l’auteur nous dessine un monde si particulier, si déconcertant que j’ai lu sans interruption un roman que je n’aurais de base jamais eu entre les mains.

Je ne peux pas en dire trop, ça serait gâcher les multitudes de découvertes que l’on fait au fur et à mesure que l’on tourne les pages mais franchement au début, j’étais vraiment perdue; j’ai atterri dans un univers assez étonnant et particulièrement saisissant – on enferme et on attache des enfants ?! Toujours est-il qu’au fil de notre lecture, on comprend qu’on se situe dans un monde post-apocalyptique rondement mené, où les zombies sont omniprésents et où des enfants, tel que Mélanie, sont soumis au microscope et enfermés car à moitié zombie à moitié humain. Et bon sang, qu’est-ce que c’est flippant ! J’ai rarement eu l’occasion d’angoisser en lisant un livre mais celui-ci je n’y ai pas échappé… J’étais parfois pleine d’horreur devant certaines scènes, tellement que parfois je faisais une pause en essayant d’assimiler ce que j’avais lu. Ne vous méprenez pas, j’adore ce genre de livre, ceux qui te procurent de telles émotions, même l’horreur, et j’avoue que dans cette catégorie, peu de livres ont réussit à me faire frissonner (j’adore tout ce qui est horreur, les films surtout) ! Et là c’est le jackpot ! Si vous êtes une âme sensible, même en lisant un bouquin, faites attention au cauchemar avec celui-ci :). Un film serait en préparation et franchement j’imagine assez mal comment retranscrire cette atmosphère angoissante… à voir !

L’horreur est présent mais également la réflexion. Ce livre m’a fait réfléchir sur des questions assez philosophiques : qu’est-ce que l’être humain quand tout est corrompu par la maladie et que des enfants se révèlent être des « sang-mêlés » ? Comment définit-on un humain ? Par quelles qualités ? Sa compassion ? Notre capacité à réfléchir ? Où est le bien et le mal lorsque l’on est dans un monde post-apocalyptique où la moindre compassion, la moindre erreur peut être fatal ? Enfin, plein de questions de ce genre-là qui m’ont fait cogiter longtemps après ma lecture.

Et enfin, la fin. Une claque. L’apothéose ! Tellement inattendue que j’en suis restée comme deux ronds de flan ! Je n’en dis pas plus, mais c’est hallucinant, stupéfiant… j’en suis restée coite.

En résumé, ce roman fut une grosse surprise pour moi ! Je ne m’attendais pas à tomber sur des zombies  – que je déteste – et un monde apocalyptique alors que le titre promettait plutôt quelque chose de fantasy. J’ai pris une énorme claque et j’ai été subjuguée en faisant la découverte d’un monde passionnant doté de personnages complexes pris dans les feux d’une innocence à laquelle on ne peut plus se fier. Ce livre m’a fait frissonner et m’a fait réfléchir, m’impliquant plus que jamais dans cette survie que l’auteur décrit si bien ! Un cauchemar dont je suis ressortie marquée longtemps après ma lecture. Un énorme coup de cœur, j’en ai bien peur 😉 !

celle_qui_a_tous_les_dons_infos

Fatima.

6 réflexions au sujet de « Celle qui a tous les dons : une énorme claque ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *