Chroniques·Livres

Désaxé : beaucoup de bruit pour peu, très peu.

Après l’avis dithyrambique de mon collègue, je me suis lancée dans ce polar suédois sans hésitation et ce, malgré le fait que c’était le dernier tome de la série de l’auteur (edit : ça ne gêne pas du tout la lecture). Car avouez-le, la couverture bien flippante donne vraiment envie, n’est-ce pas ? Et pourtant…